Partagez!

Le détatouage

la méthode par excellence pour effacer un tatouage

Longtemps, le tatouage a été perçu comme une marque définitive. Or, il n’est pas rare que des personnes regrettent s’être fait tatoué pour diverses raisons. Qu’il s’agisse d’un prénom, d’un mauvais tatouage, ou à cause de l’âge, les motifs ne manquent pas pour vouloir enlever cette marque.

Heureusement, grâce à l’innovation de la médecine esthétique, il existe plusieurs moyens d’enlever l’encre sous l’épiderme. Ces méthodes sont plus communément connues sous le nom de détatouage. Il s’agit de la solution de dépigmentation à opter pour les femmes et les hommes qui souhaitent en finir avec leur tatouage.  

Le détatouage, c’est quoi ?

Afin de mieux définir le procédé du détatouage, il convient avant tout de rappeler ce que c’est le tatouage. Il s’agit d’un dessin à caractère décoratif ou symbolique que l’on imprime sur la peau. Le procédé s’effectue le plus souvent dans les salons de tatouages avec des matériels stérilisés. Généralement, ces marquages s’effectuent avec de l’encre de Chine, du charbon ou du suif pour qu’ils soient indélébiles.

Mais aujourd’hui, grâce à la technique du détatouage, il est possible de les enlever. De ce fait, les personnes qui souhaitent enlever le dessin sur leur peau peuvent désormais le faire. Par ailleurs, les raisons de regretter un tatouage ne manquent pas. Celles-ci peuvent être plus ou moins personnelles, ou tout simplement que le marquage se soit altéré au fil des années. Fort heureusement, la médecine esthétique d’aujourd’hui permet de les effacer d’une manière définitive.   

Les différentes méthodes pour enlever un tatouage

Comme le regret n’arrive jamais avant, difficile de savoir si on a fait ou non une erreur au moment de se tatouer. Mais quand ce qui est fait a été fait, il va falloir y remédier. La bonne nouvelle est que le détatouage peut résoudre tous les problèmes liés aux injections d’encres dans la peau.

La méthode de référence de dépigmentation est le laser qui s’effectue auprès d’un professionnel dans un institut. Cependant, d’autres moyens pour effacer ces stigmates d’encres existent. Ces autres formules peuvent montrer leur avantage ainsi que leur inconvénient. Nous vous listons les différents moyens de détatouage les plus courants.    

            Le laser

Le laser est sans aucun doute la technique de détatouage la plus efficiente pour un résultat rapide. En effet, celui-ci projette des photons à haute puissante et dans un très court laps de temps. Il est même question d’une émission à des nanosecondes. L’énergie ainsi envoyée par le faisceau lumineux explose les granules de pigments. Éliminées en débris, les cellules macrophages les évacuent par la suite.

Il faut noter qu’il existe différents types de laser pour procéder à une dépigmentation. Le laser peut porter différents noms tels que Q-Switched, NdYag, ou KTP qui ont leur fonction ainsi que leur particularité. Pour en venir à bout des tatouages résistants, il faut compter en moyenne près de 10 séances. 

            La dermabrasion : la méthode sans laser

À part le détatouage au laser, il est également possible de choisir la technique de la dermabrasion pour enlever les tatouages. Il s’agit d’un procédé qui consiste à ôter la partie supérieure du derme. Cette alternative au laser peut faire altérer le tatouage, voire même le faire disparaître. En fonction de la marque permanente, cette technique peut donc plus ou moins convenir.

Pour un résultat optimal, il est fortement conseillé de l’effectuer d’une manière chirurgicale. C’est-à-dire, effectuer l’opération auprès d’un dermatologue. Toutefois, il est possible de l’effectuer en utilisant un stylo ou un roller doté de micro-aiguilles pour procéder. Concrètement, la peau va se faire gratter par ce matériel au niveau de l’épiderme. Cette séance peut coûter en moyenne près de 800 euros selon le type de tatouage à effacer.   

            Le peeling chimique

Le peeling est également un moyen de détatouage qui peut se montrer très efficace. Toutefois, cette technique ne convient qu’aux petits marquages. Les résultats obtenus sont d’ailleurs assez superficiels, mais assez pour altérer la marque si elle est petite.

Cette technique de peeling peut s’effectuer en mélangeant certains ingrédients. Il suffit d’une dose égale de soin exfoliant comme le noyau d’abricot, l’huile riche en vitamine E et de l’aloe vera pour créer le produit. Ce mélange est à appliquer sur la zone à traiter quatre fois par jour pendant 4 semaines pour remarquer que l’encre commence à se ternir.

L’effet exfoliant peut s’obtenir grâce à l’acide glycolique qui est concentré dans certains produits comme l’abricot. En mettant le mélange sur la peau, celle-ci va subir une légère brûlure chimique. Grâce à cette exfoliation, les pigments d’encre du tatouage vont se désagréger de manière progressive. Toutefois, le peeling peut devenir assez désagréable en raison des démangeaisons qu’il peut engendrer.      

            Le gommage abrasif

Cette autre méthode pour enlever les tatouages est la plus douloureuse. En effet, il s’agit d’un gommage décapant qui peut devenir assez affligeant et désagréable. Dans le pire des cas, il peut même laisser quelques cicatrices. Afin de rendre le procédé moins douloureux, appliquer du gel d’aloe vera peut atténuer la douleur.

Le gel peut d’ailleurs être mélangé à la poudre pour poncer pour obtenir une pâte à la fois compacte et sablonneuse. Il suffit ensuite d’étaler ce mélange sur la partie tatouée à enlever et le frotter avec l’aide d’une pierre ponce. Afin de minimiser les risques de cicatrices, il est fortement recommandé de ne pas frotter plus d’une minute. Il suffit de répéter le procédé environ trois fois par jour pendant près d’un mois pour percevoir les premiers résultats.

Les indications pour un détatouage

Le détatouage regroupe des procédés qui ont pour but de pulvériser le pigment artificiel injecté dans la peau. Par conséquent, il ne convient pas aux tatouages qui ne sont pas tout à fait cicatrisés ou qui ont moins de 3 mois. Le détatouage convient particulièrement aux marquages d’encre qui datent de plus de 10 années.

Il faut savoir que cette technique est particulièrement efficace pour les tatouages qui sont plus superficiels. En effet, le laser est plus performant lorsque le pigment ne se trouve pas en profondeur. D’ailleurs, les résultats sont plus visibles quand les stigmates d’encre sont de couleur unie ou monochrome. L’encre noire est celle qui part plus simplement, car le faisceau lumineux peut l’éliminer plus facilement.

En outre, les résultats du détatouage sont optimaux sur certaines parties du corps par rapport à d’autres. En effet, ce sont les tatouages qui se trouvent sur une les parties telles que le torse, la cuisse ou le flanc qui sont facilement effaçables. Pour les zones plus cylindriques du corps comme les jambes ou les bras, il faudra utiliser un traitement laser plus puissant. De cette manière, les éventuels problèmes vasculaires peuvent être évités.    

Il est important de comprendre que la dépigmentation de la substance colorée sous peau ne convient pas aux femmes enceintes. Il en va de même pour les personnes qui allaitent ou pour celles et ceux qui ont un bronzage assez voyant.    

Comment choisir sa solution de détatouage ?

Le détatouage ne peut être effectué qu’auprès d’un institut de soin spécialisé. Même si des solutions maison peuvent faire leurs preuves, les appliquer peut constituer un risque. Par conséquent, il est recommandé de demander l’avis d’un médecin spécialiste pour connaître la meilleure option de dépigmentation.

Dans un centre de médecine esthétique, il faut compter près de 150 à 300 euros pour subir des traitements de détatouage. De plus, l’avantage de solliciter un professionnel est qu’il connaît les meilleurs produits pour accélérer le processus de cicatrisation.

Et vous, quand allez-vous essayer le détatouage ?