Détatouage sans laser et sans cicatrices : les alternatives

Détatouage sans laser et sans cicatrices les alternatives
Partagez!

Une idée et hop… on se fait tatouer un joli dessin sans trop se soucier des conséquences de ce que l’on fait. Certes, c’est toujours magnifique au début. Mais parfois, on finit amèrement par regretter… ou pas ! Et lorsque vient le moment où l’on souhaite faire disparaître la marque pour une quelconque raison, on se rend très vite compte que ce n’est pas un acte simple à réaliser. Le laser demeure la technique la plus utilisée pour enlever un tatouage. Mais autant le dire, c’est cher et douloureux, sans parler des risques d’effets secondaires. Heureusement, il existe d’autres alternatives pour venir à bout de ces stigmates d’encres. Poursuivez la lecture de notre article pour plus de détails.

La dermopigmentation : utiliser l’acide lactique pour se détatouer

Comme mentionné précédemment, pas facile de faire peau neuve quand on a un tatouage sur le corps. Alors, ne vous faites pas tatouer sur un coup de tête. La dermopigmentation fait partie des techniques de détatouage sans laser les plus récentes, mais aussi les plus efficaces. Si autrefois, cette technique était utilisée pour certaines imperfections du visage, notamment les sourcils et les lèvres, elle est devenue aujourd’hui une bonne alternative au détatouage laser. Bien réalisée, elle offre un très beau résultat.

La technique de la dermopigmentation repose sur l’utilisation d’un matériel de détatouage professionnel (stylo doté de microaiguilles) et de l’acide lactique. Elle consiste à injecter via des microperforations d’environ 5 mm un acide lactique sous la peau, ou sur la zone tatouée pour être plus exacte. C’est cette solution naturelle injectée qui va aller plus en profondeur du derme pour expulser les encres incrustées du tatouage. Elle agit donc comme une sorte d’éponge qui absorbe les encres. L’encre disparaît ensuite avec la cicatrisation.

Eh oui, c’est sans danger. En effet, l’acide lactique est un composant naturellement présent dans l’organisme du corps humain. On peut donc l’utiliser, sans réel danger, pour enlever les tatouages. Contrairement au détatouage avec laser, la dermopigmentation est une technique de détatouage sans laser moins onéreuse. De plus, cette technique est essentiellement indolore et n’entraîne pas de cicatrices.

Le peeling : détatouer à l’aide d’une solution de soin exfoliant

Vous avez envie d’enlever votre tatouage sans passer par la case « laser ». Le peeling peut être une solution pour venir à bout de vos stigmates d’encres. Cette technique n’est pas récente. Le peeling est une méthode généralement utilisée pour améliorer l’éclat du visage, traiter les ridules, estomper les cicatrices d’acné… Aujourd’hui, de plus en plus de personnes ont recours à cette technique pour enlever un tatouage. C’est l’une des méthodes de détatouage sans laser les plus efficaces.

Le principe est simple. Il faut faire mélanger une solution de soin exfoliant aux noyaux d’abricot avec de l’huile à base de vitamine E et de gel d’aloe vera. C’est cette solution qui va venir à bout des encres. Il suffit de l’appliquer sur la zone à traiter en réalisant des mouvements circulaires. Un temps de pose de 5 à 10 min est nécessaire pour faire pénétrer en profondeur le produit. Lavez ensuite à l’eau froide. À l’issue du traitement, votre marquage ne sera plus qu’un mauvais souvenir.   

Autant le dire, le peeling n’est pas une solution pour ceux qui ont moins de patience. Il ne faut pas s’attendre à un résultat au bout de quelques séances. L’opération doit être réalisée jusqu’à 4 fois par jour pendant au moins 1 mois. C’est ainsi que vous pouvez obtenir un bon résultat. De plus, cela dépend de la taille, de l’âge et de l’intensité des couleurs de votre tatouage. Le peeling est particulièrement indiqué pour les petits marquages. Ses principaux avantages, il ne laisse aucune trace, aucune cicatrice, et aucun effet secondaire ni sur la peau ni sur la santé.

Découvrez d’autres techniques de détatouage sans laser envisageables :

Si vous pensez que votre tatouage ne pourra pas disparaître avec ces deux techniques, sachez que d’autres méthodes plus agressives existent. La dermabrasion est sans doute l’une des techniques les plus efficaces pour retirer définitivement un tatouage sans laser. Mais, c’est aussi la plus douloureuse. Le principe consiste à enlever la couche supérieure du derme en grattant à l’aide de petites meules. Bien entendu, l’opération se fait sous anesthésie locale, par un dermatologue.

D’autres techniques existent telles que par exemple la technique du gommage abrasif, celle de la dermabrasion, et bien d’autres encore. Avant de prétendre quoi que ce soit, n’hésitez pas à demander l’avis d’un dermatologue professionnel. Il saura vous indiquer la meilleure solution pour venir à bout de votre tatouage.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *